dimanche 10 mai 2009

au moins 18 cas civils et 13 cas chez des militaires de grippe porcine symptomatiques documentés aux USA entre 1958 et 2005

Cas humains de grippe porcine A(H1N1), USA
25 avril 2009
1. INTRODUCTION
Un total de 8 cas humains de grippe porcine A
(H1N1) ont été confirmés par le CDC Atlanta le
17/04/09 (2 cas) puis le 23 et le 24/04/09 (6 cas).
2. CONTEXTE :
· Le virus de la grippe porcine A(H1N1) est
fréquemment retrouvé chez le porc. Il diffère du
virus A(H1N1) retrouvé chez l'homme.
· Des cas sporadiques d'infection humaine
symptomatique au virus de la grippe porcine
A(H1N1) ont été décrits chez des sujets en bonne
santé ou fragilisés au cours des dernières
décennies aux USA et ailleurs (ex-
Tchékoslovaquie, Russie, Pays-Bas, Espagne,
Suisse, Canada). Dans la plupart des cas une
exposition à des porcs a été documentée.
· Certains évènements ont été associés à des
formes graves et une transmission interhumaine
limitée:
 Un foyer de transmission en 1976 dans le New
Jersey, USA a causé chez des personnes
jeunes et en bonne santé (militaires) un décès
et 12 syndromes respiratoires justifiant une
hospitalisation. Près de 230 autres militaires ont
été retrouvés porteurs d'anticorps.
 Un épisode dans le Wisconsin en 1988 a
entraîné un décès chez une femme de 32 ans
avec une infection A(H1N1) confirmée après
avoir visité une foire agricole.
 Des anticorps positifs ont été retrouvés chez
19/25 éleveurs testés et ayant participé à cette
foire.
 Le virus A(H1N1) porcin a été transmis à au
moins un soignant de la patiente décédée.
· Les études de séroprévalence menées dans
l'Iowa (USA) entre 2002 et 2004 ont retrouvé des
anticorps dirigés contre des virus A(H1N1)
porcins chez 17,4% de 111 éleveurs et 10,9% des
vétérinaires).
· Jusqu’en décembre 2005, le CDC confirmait
habituellement un cas humain symptomatique de
grippe porcine tous les 1 à 2 ans aux USA (au
moins 18 cas civils et 13 cas chez des militaires
symptomatiques documentés aux USA entre
1958 et 2005).
· Entre décembre 2005 et janvier 2009, 12 cas
humains ont été rapportés aux USA:
 11 chez des personnes ayant été en contact
plus ou moins direct avec des porcs ;
 1 dont l'exposition était inconnue ;
 Cette augmentation peut être liée à une
amélioration des capacités diagnostiques et de
la notification des cas (qui est nationale depuis
2007)
3. DESCRIPTION DES CAS
Depuis début 2009, 5 cas ont été décrits en
Californie et 2 cas au Texas.
Cas décrits en Californie
Cas 1
· Un garçon de 10 ans vivant dans le comté de San
Diego, Californie, USA.
· Date de début des symptômes: 30/03/09.
· Etat clinique satisfaisant et disparition des
symptômes en 1 semaine.
· Prélèvement négatif pour virus influenza humain
A (H1N1, H3N2, H5N1) début Avril.
· Confirmation biologique d’une souche de grippe
porcine A(H1N1) le 17/04/09 par le CDC.
· Non vacciné contre la grippe saisonnière.
· Cas suspects dans l’entourage de l’enfant :
 La mère du cas a présenté des symptômes
respiratoires sans fièvre dans les premiers jours
d'avril ;
 Un frère de 8 ans a présenté des symptômes
respiratoires et de la fièvre le 11/04/2009,
rapidement résolutifs ;
 Aucune hospitalisation n’a été nécessaire et
aucun prélèvement n'a été effectué chez ces
personnes au moment des symptômes.
Cas 2
· Une fille de 9 ans vivant dans le comté Imperial,
Californie, USA, voisin du Comté de San Diego.
· Date de début des symptômes: 28/03/09.
· Etat clinique satisfaisant et disparition rapide des
symptômes.
· Confirmation biologique d’une souche d’influenza
porcine A(H1N1) le 17/04/09 par le CDC.
· Non vacciné contre la grippe humaine A.
· Cas suspects dans l’entourage de l’enfant :
 Un cousin du cas, âgé de 13 ans, et vivant dans
la même maison a présenté des symptômes
compatibles avec la grippe le 25/03/09 (trois
jours avant la date de début des symptômes du
cas) ;
 Le frère de 13 ans a présenté des symptômes
compatibles avec la grippe le 01/04/2009,
rapidement résolutifs ;
 Aucune hospitalisation n’a été nécessaire et
aucun prélèvement n'a été effectué chez ces
personnes au moment des symptômes.
· Les deux enfants résident dans deux comtés
adjacents de Californie du sud et n'ont jamais été
en contact entre eux selon le CDC.
Cas 3
· Une fille de 16 ans résidant dans le Comté de
San Diego, Californie du Sud, USA.
· Début des signes le 05/04/09.
Cas 4
· Homme de 54 ans, père du cas 3 résidant dans le
Comté de San Diego, Californie du Sud, USA. Il
avait été vacciné contre la grippe saisonnière.
· Début des signes le 06/04/09.
Cas 5
· Une femme de 41 ans résidant dans le comté
Imperial, Californie, USA.
· Pas d’autre détail disponible à ce stade.
Cas décrits au Texas
Cas 6
· Un garçon de 16 ans résidant dans le Comté de
Guadalupe près de San Antonio.
· Début des signes le 10/04/09.
· N’a pas nécessité d’hospitalisation
Cas 7
· Un garçon de 16 ans résidant dans le Comté de
Guadalupe près de San Antonio.
· Début des signes le 14/04/09.
· N’a pas nécessité d’hospitalisation
Cas 8
· Un garçon de 7 ans du Comté San Diego,
Californie, USA.
· N’a pas nécessité d’hospitalisation
4. ELEMENTS EPIDEMIOLOGIQUES
· Parmi ces 8 cas, un seul a nécessité une brève
hospitalisation.
· Tous sont en bonne santé à ce jour.
· Il n’y a pas d’exposition documentée aux porcs
chez ces 8 cas.
· Le cas 1 a récemment effectué un séjour
prolongé à Dallas, Texas.
· Les deux garçons de 16 ans résidant au Texas
sont amis et scolarisés dans une même école
dans le Comté de Guadalupe County près de San
Antonio, Texas.
· Les deux premiers cas en Californie ont pu être
documentés car ils ont consulté dans un centre
médical participant à un système de surveillance
renforcée et dans le cadre d’un exercice. D’autres
cas ont pu être identifies dans le cadre d’une
surveillance de laboratoire renforcée mise en
place le long de la frontière avec le Mexique.
5. DESCRIPTION DE LA SOUCHE VIRALE
· Les résultats préliminaires des analyses
génétiques effectuées au CDC ont identifié, chez
les deux cas, deux variants très proches mais non
identiques d’une souche de virus de grippe
porcine A(H1N1) jamais identifiée auparavant ni
aux USA ni ailleurs.
· Ces virus sont différents de ceux qui ont causé
l’épidémie de 1976 dans le New Jersey.
· Ces virus résultent d’une recombinaison et
présentent des polymorphismes précédemment
identifiés chez d’autres souches :
 1 segment de gène présent chez une souche
humaine d’influenza circulant en Amérique du
Nord
 1 segment de gène présent chez une souche
porcine d’influenza circulant en Amérique du
Nord
 2 segments de gène présent chez une souche
porcine d’influenza circulant en Europe et en
Asie
 1 segment de gène présent chez une souche
d’influenza aviaire
· On ne dispose d’aucune information sur la
signification de ces modifications génétiques en
termes de pathogénicité ou de potentiel
épidémique.
· Selon les données disponibles, les souches
analysées sont résistantes à l’amantadine et à la
rimantadine mais restent sensibles à l’oseltamivir
et au zanamivir.
6. COMMENTAIRES:
En l’absence de contact avec les porcs, les CDC
US considèrent qu’il s’agit d’une transmission
interhumaine limitée d’une souche émergente
d’influenza porcine A(H1N1) en Californie et au
Texas.
Les investigations menées par le CDC pour
déterminer la source de l'infection, le mode de
transmission et identifier d'autres cas humains
similaires sont en cours. Une surveillance
renforcée des cas présentant des symptômes
compatibles avec la grippe a été mise en place.
De nouveaux cas devraient être identifiés dans les
prochains jours compte-tenu de l’enquête mise en
place. A ce stade tous les cas ont présenté une
symptomatologie bénigne. La présentation clinique
des cas qui ne manqueront pas d’être documentés
est cependant susceptible de varier.
Des épisodes de transmission à l’homme ont déjà
été décrits dans le passé aux USA (notamment en
1976 et en 1988) et en Europe. Certains de ces
épisodes ont été associés à une transmission
interhumaine limitée.
Par ailleurs, une épidémie d’affection respiratoire
associée à une létalité élevée est actuellement
décrite au Mexique (voir document Mexique) :
plusieurs centaines de cas, une soixantaine de
décès, dont une vingtaine dus à A(H1N1). Malgré
des présentations cliniques très différentes chez
les cas rapportés, des souches virales similaires
ont été identifiées dans les deux pays. On ignore à
ce stade de quelle manière les deux évènements
sont liés.

http://www.invs.sante.fr/international/notes/cas_humains_grippe_porcine_250409.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire